Alexandra Portail Hygiene2Vie Naturopathie L'alimentation anti-inflammatoire

ASTUCE D’HYGIÈNE2VIE : L’ALIMENTATION ANTI-INFLAMMATOIRE

Hello la compagnie !

Vous êtes-vous déjà plaint d’une douleur articulaire chronique ? Ressentez-vous de manière assez régulière des douleurs intestinales ou abdominales ? Avez-vous des problèmes de peaux ? 

Ces différentes réactions de notre corps sont souvent le signe d’une réaction auto-inflammatoire. Il existe de nombreux facteurs qui peuvent induire, augmenter le risque de développer ce types de réactions. 

Heureusement, il existe également quelques solutions pouvant les minimiser et contrebalancer leurs effets. 

Aujourd’hui, je souhaite vous partager comment grâce à l’alimentation, nous pouvons réduire le risque de développer une réaction inflammatoire et surtout minimiser leurs effets. 

Prêt(e) à me suivre ?

Qu’est-ce qu’une réaction inflammatoire ?

Tout d’abord, rassurons-nous sur ce le sujet. Un réaction inflammatoire est un processus naturel déclenché par notre organisme pour se défendre et se guérir face à une agression (infections, maladies, blessures). 

Face à ce dommage, le corps va monter une armée de soldats pour se protéger. Il va se mettre à produire davantage de globules blancs, de cellules immunitaires et de cytokines (pour lutter contre les infections).

« Intelligent vous allez me dire ? ! » Oui bien entendu ! Notre corps est une très belle machine ! 

Là où ça peut devenir ennuyant, c’est lorsque cette réaction devient répétitive et incontrôlée et amenant à des réactions “chroniques”. 

Une inflammation dite chronique dure plusieurs semaines, plusieurs mois voire même plusieurs années. Et imaginez-vous une machine qui serait en permanence en hyper fonctionnement pendant des mois et des mois sans pause. Au bout d’un moment elle risque de lâcher. C’est un peu la même chose pour notre corps qui risque de s’épuiser. Et je ne parle pas de la douleur de la réaction qui risque au bout d’un moment de grandement vous agacer, ennuyer et peut-être pire encore. 

Mais restons optimistes ! Il existe plein de choses que nous pouvons mettre en place dans notre quotidien pour améliorer notre hygiène de vie et réduire l’inflammation 😉

Quels sont les troubles associés à une réaction inflammatoire ? 

L’inflammation a différents visages. 

L’inflammation aiguë (court terme)

Face à une telle réaction, on observe des rougeurs, un gonflement, une douleur, une chaleur sur la zone concernée par l’inflammation. Typiquement, c’est ce qui se passe lorsque vous vous faites piquer par un moustique par exemple. C’est rouge, ça gratte et ça peut gonfler (selon votre sensibilité).

Elle ne dure pas très très longtemps et est une très bonne défense !

L’inflammation chronique (long terme)

C’est le type de réaction la plus sournoise car elle est très souvent “silencieuse”, interne (donc ne se voit pas à l’oeil nu). Pour autant, c’est la réaction qui va engendrer des troubles de santé plus importants (diabète, maladies cardiaques, maladies du foie, troubles intestinaux et certains cancers).

C’est de cette inflammation que je souhaite vous parler dans cet article car c’est la réaction qui peut avoir des conséquences sur notre santé. 

D’autres signes : des douleurs abdominales répétitives, des problèmes de peau (comme des éruptions cutanées), des troubles de la vision.

Alors qu’est-ce qui peut engendrer une réaction inflammatoire chronique ?

Alexandra Portail Hygiene2Vie Naturopathie Inflammation

Une hygiène de vie malsaine peut causer une inflammation

La répétition de certains gestes, certaines habitudes, peuvent engendrer ce processus de réaction inflammatoire chronique. 

On ne s’en rend pas forcément compte car ce sont des petites choses au quotidien qui ont peu d’intérêt. Mais à force de les répéter, elle prennent une grande place. 

C’est le grain de sable qui s’accumule au fil du temps et qui amène à un château de sable. 

Quelles sont ces “mauvaises” habitudes  ?

  • Consommer trop de glucides raffinés : pain blanc, pâtes blanches, semoule blanche etc. Cette consommation excessive et répétitive contribue à une résistance à l’insuline et à l’inflammation ;
  • Consommer des aliments transformés et emballés contenant des gras trans, des conservateurs ;
  • Un déséquilibre du rapport oméga-6 oméga-3 : consommer trop d’omega 6 et pas assez d’omega 3 ;
  • Consommer trop d’alcool ;
  • Consommer trop de viandes transformées et grasses riches en cholestérol (surtout la viande rouge) ;
  • La sédentarité (un manque d’activité physique) ;
  • Le stress amène une oxydation de nos cellules et contribue à l’inflammation.

Si on se concentre sur l’alimentation, on peut déjà réduire voire éliminer certaines habitudes citées ci-dessus. Mais on peut également intégrer dans son hygiène de vie, de nouvelles “bonnes” habitudes.

Alexandra Portail Hygiene2Vie Naturopathie mauvaises habitudes alimentaires

Optez pour une alimentation anti-inflammatoire

Pour réduire le risque de développer une réaction inflammatoire chronique, il “suffit” (oui, facile à dire ! 🙂 ), de réduire les aliments pro-inflammatoires et d’incorporer des aliments anti-inflammatoires.

Voici une petite liste des principaux aliments anti-inflammatoires, à garder sous le coude :

  • Consommer des aliments bruts (non transformés et simples) et nutritifs ;
  • Consommer des aliments riches en antioxydants : fruits rouges (mûres, bleuets, myrtilles), pommes, thé vert, betteraves, brocolis, raisins rouges, baies de gogies, épinards, chou, céleris, etc. Bref un maximum de fruits et de légumes en somme 😉 ;
  • Consommer des aliments riches en oméga 3 pour contrebalancer l’excès d’oméga 6 comme : les noix, le lin, le colza, les graines de chia, les petits poissons gras ;
  • Consommer des huiles végétales vierges de première pression à froid, en évitant de chauffer celles qui ne supportent pas la chaleur comme : l’huile d’olive à très hautes températures, l’huile de lin, l’huile de colza ;
  • Consommer des glucides complexes : farine complète, riz complet ou semi complet, sarrasin, quinoa, seigle etc. ;
  • Consommer des glucides complexes oui, mais pas trop ! Veillez à un bon équilibre glucides / protéines / lipides ;
  • Consommer régulièrement des épices comme le curcuma ! C’est une épice indispensable pour réduire les inflammations. Mais pensez à la coupler à un peu de poivre ou de gingembre pour l’assimiler correctement.
Alexandra Portail Hygiene2Vie Naturopathie bonnes habitudes alimentaires

Et voilà ! Vous voilà paré(e) pour gagner le combat contre l’inflammation chronique !

Gardons à l’esprit 

Il est tout de même important de garder à l’esprit que tout est une question d’équilibre. 

Les habitudes que je vous ai présentées comme “mauvaises”, le sont vraiment lorsqu’elles sont justement des habitudes. Mais entre nous, consommer de temps en temps un steak frites, un sandwich avec du pain blanc ou encore quelques cookies industriels, ne vous fera pas de mal. Tant que ça reste de l’ordre de “l’exceptionnel”. 

Il existe aussi d’autres manières, autres que l’alimentation, pour réduire les réactions inflammatoires. Je ferai un autre article à ce sujet car celui-ci est déjà très long 😉

En attendant, vous pouvez aller jeter un petit coup d’oeil sur mon article sur les 10 habitudes alimentaires à éviter ou encore celui sur mes Snacks sains et gourmands : les indispensables de mon placard. Ils pourront peut-être vous donner quelques idées 🙂

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à me partager en commentaires votre avis et vos astuces si vous en avez. On apprend tous les jours et de tout le monde 🙂 !

Belle journée

Alexandra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *