#071 – Quelle méthode de sevrage adopter lorsque l’on arrête la pilule contraceptive ?

Quelle méthode de sevrage adopter lorsque l'on arrête la pilule contraceptive ? Podcast Hygiene2vie
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur pinterest

J'arrête la pilule !

Hello,
 
Lorsque l’on commence à prendre conscience des effets sur notre santé de la pilule contraceptive ou tout autres types de contraceptions hormonales et que l’on envisage le fait de l’arrêter, on se confronte généralement à deux choses : 
 
1/ Qui peut m’aider ?
2/ Dois-je l’arrêter brusquement ou progressivement ? 
Et si cette deuxième t’intéresse et bien BINGO, tu es exactement à la bonne place !
 
C’est tout l’enjeu de l’épisode du jour !

Les différentes méthodes de sevrage de pilule

Si tu es en train de réfléchir à l’arrêt de ta pilule contraceptive ou contraception hormonale, tu te poses peut-être la question suivante :

« Qui peut m’aider ? »

Tu fais face à un obstacle assez majeur : les idées préconçues et bien fermées de certaines médecins, gynécologues ou encore membres de notre entourage qui nous disent : “Non mais tu es complètement folle, comment tu vas faire pour te protéger ? »

Ou encore : « Tu ne sais pas dans quoi tu embarques, tu vas avoir plein de boutons, perdre tes cheveux et prendre 10kg ».

Voire même la phrase qui tue : “Tu la supportes bien ? Alors pourquoi vouloir changer ? »

C’est d’ailleurs totalement pour ce genre de remarques et d’injonctions auxquelles j’ai fait face et auxquelles de nombreuses jeunes filles et jeunes femmes me consultent que j’ai décidé d’apporter mon aide à plus large échelle. C’est comme cela qu’est né le programme CIAO Pilule que j’ai créé afin de devenir autonome dans l’arrêt de sa contraception si c’est ton souhait BIEN EVIDEMMENT. Tu n’es pas obligée. D’ailleurs, tu n’es obligée de rien du tout, garde bien ça en tête !

La 2ème chose qui arrive très rapidement derrière c’est : Comment faire concrètement pour l’arrêter ? 

Au programme de cet épisode :

  • L’arrêt brutal de la pilule contraceptive : ce que c’est, ses avantages et inconvénients
  • Les deux méthodes d’arrêt progressif de la pilule contraceptive : ce qu’elles sont, leurs avantages et inconvénients
  • Combien de temps le sevrage doit-il durer ?

Je te laisse découvrir la suite dans cet épisode🎙

♥ Si cet épisode t’a plu et inspiré, partage-le sur instagram en mentionnant @alexandra_portail.naturo et @hygiene2vie.podcastpour que je puisse te remercier et te repartager en retour.

♥♥ Retrouve la ressource du Mandala Lunaire (template + explications) à télécharger gratuitement juste ci-dessous👇

♥♥♥ Tu peux également laisser ton avis sur cette page ! Juste en haut 👆 C’est le meilleur moyen de le soutenir. Et n’hésite pas à partager ce podcast ou cet article à ton entourage pour qu’il puisse aussi en bénéficier !

Belle écoute ♡ 

Si tu préfères en prendre connaissance sous forme d’article par préférence ou troubles de l’audition, je te remets toutes les informations à l’écrit ci-dessous ! 

Les différentes méthodes de sevrage pour arrêter la pilule contraceptive

Avant toute chose, si tu es curieuse de connaître les raisons qui m’ont amenées à arrêter la pilule mais aussi pourquoi j’ai commencé à la prendre, je t’invite à aller écouter mon précédent épisode en cliquant juste ici.

J’ai également été invitée par Maëlle et Florette de Ma Vie Après pour expliquer toute mon histoire de la pilule et de mes TCA. Voici l’épisode juste ici.

Mais en quelques mots, j’ai pris la pilule durant plus de 10 ans et j’ai décidé de l’arrêter assez brusquement. 

En revanche, j’étais dans une situation assez particulière dans le sens où je n’avais plus vraiment de cycle, même sous pilule.

Du coup, mon arrêt brutal n’est pas vraiment comparable à d’autres arrêts brutaux. Même si de toute façon, dans le domaine de la santé, nous sommes toutes et tous très différents et spécifiques.

 Dans cet épisode, je vais donc te présenter les deux méthodes d’arrêter la pilule contraceptive en essayant de t’expliquer de manière la plus factuelle possible, les avantages et les inconvénients de chacune d’entre elle, de manière à ce que tu sois à même par la suite à prendre ta décision en toute conscience.

L’arrêt brutal de la pilule contraceptive

Qu’est-ce que cela signifie ? 

Arrêter brusquement la pilule, signifie tout simplement que du jour au lendemain, tu ne donnes plus à ton corps d’hormones de synthèse. En gros la veille tu a pris ta pilule et le lendemain tu jettes ta boîte, point à la ligne. 

D’ailleurs, petite aparté : la pilule est un médicament. ce qui signifie comme tout autre médicament qu’elle pollue (notre corps) mais aussi l’environnement. Ne jette donc jamais de pilule dans l’eau ou à la poubelle. Garde la boîte et rapporte-la dans une pharmacie pour qu’elle puisse la recycler dans des filières adaptées et spécifiques.

Revenons à nos moutons ou plutôt notre pilule. Une fois que tu as décidé que tu ne prendrais plus jamais de pilule, qu’est-ce qu’il se passe dans ton corps ? 

Et bien, durant toutes tes années sous pilule, ton cycle hormonal a été endormi. Il ne fonctionnait pas. C’est un peu comme si ton corps avait une béquille pour l’aider à marcher. À ton avis, qu’est-ce qu’il se passe quand tu lui enlèves cette béquille après peut-être 2, 5 ou 10 ans ? Il y a de fortes chances pour qu’il se laisse tomber sur le sol et pourrait se faire mal. Tu vois un peu l’image ? 

Et bien c’est un peu ça qu’il se passe lorsque tu décides de le priver de pilule et d’hormones de synthèse du jour au lendemain. Ça peut être un choc assez violent pour lui. 

Du coup, la question que tu es certainement en train de te poser : « Si j’arrête ou si j’ai arrêté brutalement, j’étais dans le faux ? « 

Ce n’est pas si blanc ou noir que cela. Comme je te l’ai dit, pour ma part je l’ai arrêtée brutalement. Est-ce que je suis malade aujourd’hui ? Pas à ma connaissance. 

Tout dépend du dosage de ta pilule et aussi de ton terrain et de ta vitalité.

En santé naturelle et notamment en Naturopathie, comme tu le sais peut-être déjà, nous nous intéressons au niveau de vitalité de la personne et nous travaillons sur son terrain et ses capacités d’auto-guérison. L’enjeu est le même pour prévenir l’apparition de maladies mais aussi des effets rebond d’un changement important tel qu’un arrêt de contraception. 

Si tu as une vitalité au top et un terrain prêt à accueillir des changements un peu comme un potager bien fertile, même un arrêt brutal pourrait très bien se passer. 

Entre nous, et surtout dans notre environnement actuel avec notre mode d’alimentation, nos pensées pas toujours très glorieuses, un rythme de vie éreintant, notre terrain n’est pas toujours des plus fertiles.

Mais tout ça pour te dire que ce n’est pas non plus la fin du monde si tu arrêtes ou si tu as déjà arrêté brutalement ta pilule. En revanche, il est toujours tant pour toi d’agir sur ton terrain et de faire en sorte que le post-pilule se déroule au mieux. 

Je propose d’ailleurs des accompagnements sur plusieurs séances pour cela. 

Enfin, sache que ce n’est pas parce que tu as arrêté de prendre la pilule que tu n’as plus rien dans ton corps. Ton organisme mettra entre 3 à 6 mois, voire 1 an pour éliminer totalement les hormones de synthèse. Cela dépend aussi de ton terrain, de ton hygiène de vie actuelle et des capacités d’élimination de tes organes émonctoires tels que le foie, les intestins, les reins, la peau ou encore les poumons. 

Les avantages d’un arrêt brutal ? 

Et bien, comme tu dois t’en douter, le principal avantage c’est que c’est très simple. Tu ramènes ta boîte de pilule chez ton pharmacien et basta ! Enfin en surface, car cela n’empêche pas comme tu a pu le comprendre de prendre soin de tes organes émonctoires et à ton hygiène de vie en parallèle. D’ailleurs je te le conseille si tu veux éliminer les déchets résiduels de ton organisme, retrouver un cycle menstruel normal et fertile et limiter les effets dits rebonds post pilule comme l’acné, la chute de cheveux, une aménorrhée. Ce n’est pas systématique, loin de là mais ça peut arriver ! 

L’inconvénient d’un arrêt brutal ? 

Comme je te l’ai dit précédemment, arrêter brutalement la pilule c’est augmenter les risques de chute de ton organisme qui avait des béquilles pour marcher durant plusieurs années. As-tu envie de tomber ? 

À présent que j’ai fait le topo sur l’arrêt brutal, voyons ensemble l’arrêt progressif de la pilule.

L’arrêt progressif de la pilule contraceptive

Tu pourras également retrouver le terme de “sevrage progressif” de la pilule. 

Le sevrage consiste à réduire progressivement la dose d’hormone de synthèse apportée au corps, pour réduire l’accoutumance et éviter des réactions brutales de l’organisme en réponse à un manque.

Il existe deux grandes manières de se sevrer de la pilule, avec chacune des avantages et des inconvénients très personnels. 

Le 1er type de sevrage progressif : l’espacement de la prise des comprimés

Ce sevrage consiste tout simplement à ne prendre la pilule qu’un jour sur deux au lieu de tous les jours. 

Comment ça fonctionne concrètement ? 

  • tu commences par prendre 1 comprimé sur 2
  • puis 1 comprimé sur 3
  • puis 1 sur 4…
  • Ensuite ne plus en prendre du tout ce qui correspond à la fin du sevrage.

En voici le avantages : 

  • Le corps s’accoutume à recevoir de moins en moins d’hormones de synthèse contrairement à un arrêt brutal mais ne s’accoutume pas à ne plus recevoir sa dose, sur des durées de plus en plus longues.
  • Les différents organes vont ainsi se remettre petit à petit à communiquer entre eux. Ils vont comprendre qu’il doivent se remettre au travail pour libérer à nouveau des hormones naturelles.

Les inconvénients : un coup ton corps à plein d’hormones de synthèse puis le lendemain plus rien du tout ce qui peut être un peu déroutant pour lui.

Le 2ème type de sevrage progressif : le découpage des comprimés

Comment ça fonctionne concrètement ? 

  • On commence par prendre 3/4 du comprimé et on laisse de côté le dernier quart
  • Puis ½ comprimé et on laisse l’autre moitié de côté
  • Puis finir par prendre ¼ du comprimé et laisser les ¾ de côté
  • Ensuite, ne plus en prendre du tout ce qui marquera la fin du sevrage.

Les inconvénients :

  • Cette méthode est plus fastidieuse que la précédente car tu devras t’armer d’un peu de patience pour découper ta pilule chaque jour durant plusieurs semaines jusqu’à la fin de ton sevrage et de bien garder tous les résidus de comprimés dans une boîte à part à redonner à ton pharmacien pour ne pas polluer les eaux.
  • Couper les comprimés c’est alors permettre aux composants actifs, de toucher les muqueuses de la bouche, de la gorge et de commencer à se libérer déjà dans l’oesophage. Ces organes ont des membranes fragiles et ne sont pas prévus pour recevoir tous les jours pendant plusieurs mois, des éléments chimiques censés se libérer bien plus bas. 
  • Par conséquent, cela peut provoquer des troubles digestifs/inconforts digestifs puisque l’enrobage de la pilule est altérée. Cette pellicule qui enrobe la pilule est à la fois gastro-résistante et à la fois elle permettrait* d’être moins agressive pour le système digestif. Pour contrecarrer ce problème, certaines personnes recommandent de placer le bout de pilule à prendre dans une gélule neutre, pour le protéger un peu plus lors de l’ingestion.
  • Aussi, couper les comprimés c’est continuer à donner au corps des hormones de synthèse tous les jours. Le corps s’accoutume à en avoir de moins en moins mais ne s’accoutume pas à ne plus recevoir sa dose, sur des durées de plus en plus longues.

Mais alors, existe-t-il des raisons de découper sa pilule ? Oui bien sûr ! 

Les avantages :

  • La 1er c’est que ton corps aura justement un peu d’hormone chaque jour et c’est LA manière la plus douce pour lui de s’habituer à ce changement qui n’est pas des moindres pour lui. C’est parfait également pour entamer un protocole d’hygiène de vie adapté pour accompagner ton corps dans ce sevrage.
  • La 2ème qui est liée à la 1ère c’est que les effets rebonds seront amoindris même si ton terrain n’est pas des mieux préparés.

Combien de temps le sevrage doit-il durer ? 

Haha ! The BIG question ! Encore une fois il n’y a pas de réponse absolument idéale qui te permet d’assurer un arrêt sans aucun effet secondaire. Comme tu l’as compris, c’est surtout l’état de ton terrain , de ta vitalité et de la santé de tes émonctoires qui conditionnera réellement l’intensité d’effets secondaires.  Mais si tu n’as absolument aucune contrainte, que tu as du temps devant toi, alors je te dirai 6 mois ! 

6 mois qui pourraient se dérouler de la manière suivante :

Methode de sevrage de la pilule contraceptive

Si je devais résumer cet épisode : 

Je dirai qu’il n’y a bien évidemment aucun remède miracle ni de solution magique pour arrêter la pilule. Que tu décides de l’arrêter brutalement ou de manière progressive, une grande partie des effets secondaires que tu pourrais vivre ou ne pas vivre d’ailleurs viendra plutôt de la préparation de ton corps en amont ou pendant et/ou après. De l’état de ton terrain et de l’hygiène de vie que tu décides d’avoir. 

Bien sûr, je pense que tu l’auras compris : tout changement, plus il est progressif plus facilement il sera accepté aussi bien par ton corps mais aussi pas ta tête. 

Les questions que tu dois, à mon sens, surtout te poser sont : “dans quel état de vitalité je me sens ? Suis-je fatiguée ? Ai-je des soucis digestifs ? Comment va mon transit ? Comment je me sens moralement ? Suis-je soutenue dans ma démarche ? 

Car ce sont les réponses à toutes ces questions qui auront bien plus d’impacts sur ton post pilule que son arrêt en tant que tel. 

Si tu es fatiguée, que tu digères ou que tu choppes souvent des rhumes ou autres petits bobos, c’est le signe que ta vitalité n’est pas au top de sa forme et que tes émonctoires ne fonctionnent pas à leur plein potentiel. Donc en effet un changement brutal tel qu’un arrêt de béquille, peut être plus dur à surmonter bien que pas impossible. Il faut penser plus long terme et se dire que quoi qu’il arrive, un arrêt de contraception c’est mettre moins de toxines dans son corps. 

ATTENTION : Dès lors que l’on commence l’arrêt progressif, l’aspect contraceptif de la pilule ne fonctionne plus. Il convient donc de se protéger à l’aide d’une autre méthode de contraception dès les premiers rapports avec pénétration

Pour aller plus loin

Plus jamais malade !

Livre Plus jamais malade_Alexandra Portail Naturopathe

Le livre qui réunit les 3 clés de la santé naturelle : alimentation vitalisante et végétale, immunité et digestion.

Ciao Pilule !

Programme Naturopathie BYE BYE Pilule

Le programme audio complet qui te guide étape par étape pour arrêter la pilule sereinement.

Mes Services

Retrouvez toutes les prestations individuelles que j’ai créées pour que vous puissiez retrouver votre énergie vitale et booster votre vitalité

Consultations, coaching, yoga ou encore massage réflexologie… Trouvez votre bonheur !

Inscrivez-vous à la lettre qui vous fera du bien

0% de spam, 100% de vitalité !

Recevez deux fois par mois, ma Lettre Hygiene2Vie dans laquelle je vous délivre mes conseils bien-être et lifestyle totalement inédits ainsi que mes derniers articles ou podcasts et plein d’autres surprises pour vous chouchouter. 

Parce que votre bien-être doit être une priorité,
profitez dès à présent d'un petit cadeau...

Abonnez-vous pour être sûre de n’en manquer aucune miette ! 🍪

Avis

5
Noté 5 sur 5
Moyenne de 5 sur 5 (1 avis)
Excellent100%
Très bien0%
Moyen0%
Mauvais0%
Très mauvais0%

Aucun titre

Noté 5 sur 5
14 octobre 2021

J’adore tes podcats ! Je les écoute ou réécoute principalement en faisant ma marche quotidienne. Chaque mot et tonalité ont leur importance. Un vrai régal, j’attends les mercredis avec impatience. Merci @alexandra-naturo.portail et continue à nous guider, avec ta voix qui nous donne l’envie d’avoir envie !!!!! . Vivement mercredi prochain 🙏

Fanfan

Réponse de Hygiene2Vie

Merci Fanfan pour ta fidélité sur le podcast ! À mercredi prochain !

Laisser un avis

Les champs obligatoires sont indiqués avec *