Comment reconnaître un déséquilibre hormonal ?Qu’est-ce que l’aménorrhée ?

Déséquilibre-hormonal-comment-le-reconnaître-Article-Alexandra-Portail
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Parlons déséquilibre hormonal !

❓Retard de règles ?
❓Douleurs prémenstruelles ?
❓Comment savoir si je souffre d’un déséquilibre hormonal ?
❓Que veut signifie  “ne plus avoir ses règles ?
 
Bref, un tas de questions que tu te poses certainement ou que tu t’es déjà posée une fois dans ta vie de femme et de jeune femme. J’en suis certaine !😉
Il y a quelques semaines, j’ai été invitée par Kelly Jastszebski  pour réaliser un échange sur les déséquilibres hormonaux, mon aménorrhée et répondre à vos questions lors d’un live qui s’est déroulé sur son compte instagram @naturopathekelly.
 
Kelly est naturopathe spécialisée sur les problèmes de peau de la femme et moi sur l’équilibre hormonal et l’aménorrhée. Autant te dire que l’on se complète très bien je trouve☺️
 
Si le sujet t’intéresse, je te laisse poursuivre ta lecture qui est une partie de la retranscription écrite du live. J’espère que ça te plaira car ça été un travail très minutieux à réaliser…
Aussi, en bas de page, tu retrouveras la vidéo accessible sur ma chaîne Youtube (d’ailleurs n’hésite pas à t’y abonner pour ne pas manquer les prochaines actualités🥰). 
 
Belle lecture ou bon visionnage ♥︎

aménorrhée : mon histoire et les types d'aménorrhées

Retranscription écrite d’un live Instagram dans lequel j’ai été invitée par une Naturopathe spécialisée en acné : Kelly.

Le sujet du jour traite des déséquilibres hormonaux de la femme 

🌺🌺🌺🌺🌺

Kelly : Est-ce que tu pourrais nous faire une petite présentation pour les personnes qui ne te connaissent pas ?

Alexandra : J’exerce en tant que Naturopathe spécialisée en santé féminine : cycle naturel, troubles et pathologie du cycle. J’ai 32 ans et je réside en Bretagne.

Kelly : Pourquoi tu t’es spécialisée en santé féminine ?  Comme toutes les naturopathes, nous avons  notre propre parcours. Du coup, quel était le tien ?

Alexandra : Au début, quand j’ai commencé à exercer la naturopathie, j’abordais plutôt la naturopathie dans le sens général du terme et un peu plus la santé digestive. Au fur et à mesure de mes consultations et de mes expériences et rencontres, je me suis rendue compte que j’attirais naturellement à moi des personnes qui avaient un parcours et une histoire similaire à la mienne. J’étais un peu comme une sorte d’aimant. Je me suis donc pas mal questionnée professionnellement mais aussi personnellement. 

Je me suis rendue compte que j’adorais encore plus accompagner ce type de personnes avec des problématiques de santé féminine. C’est comme cela que je me suis vraiment intéressée à cette facette plus précise de la santé. C’est là où je prends le plus de plaisir.

Aussi, je me suis rendue compte que j’avais une histoire personnelle qui m’a pesée pendant très très longtemps et qui a été aussi beaucoup un tabou. Je m’en cachais et je n’osais pas vraiment l’assumer. Et de pouvoir accompagner et aider ces femmes qui subissent des troubles du cycle, des pathologies du cycle ou encore qui ont cette volonté de renouer avec un cycle au naturel, ça fait totalement sens pour moi. 

Depuis ma plus tendre enfance, depuis ma ménarche, j’ai très rapidement perdu mon cycle. J’ai très rapidement souffert d’aménorrhée qui est une  absence de menstruation. J’ai rapidement pris la pilule contraceptive dans le but primaire de me rassurer et de rassurer ma maman en retrouvant des saignements. À l’époque, ni moi ni ma maman ne savions comment fonctionnait la pilule contraceptive et que finalement les saignements que l’on a ne sont pas des saignements normaux (disons physiologiques). Ce ne sont pas des menstruations. Cette prise de la pilule contraceptive pendant a masqué mon aménorrhée originelle pendant aussi toutes ces années. C’est en décidant de l’arrêter que  j’ai découvert que je souffrais toujours d’aménorrhée, plus de dix années plus tard… 

Aujourd’hui, après une mise en action de ma part, j’ai enfin retrouvé mes cycles. Et j’en suis très heureuse. Voilà pourquoi j’ai vraiment à coeur de pouvoir apporter toutes les connaissances et mon expérience au service des femmes qui souffrent aussi d’aménorrhée ou de toutes autres troubles ou pathologies de leur cycle. 

Tu peux retrouver ici, un live entier où j’explique par quoi je suis passée durant plus de 10 ans d’aménorrhée.

Kelly : Tu as utilisé le mot aménorrhée hypothalamique. Est-ce que tu pourrais nous expliquer quelles sont les différentes aménorrhées possibles ? 

Alexandra : On peut commencer par parler de deux grandes catégories d’aménorrhée :

  • l’aménorrhée primaire : lorsqu’une femme n’a jamais eu de cycle.
  • L’aménorrhée secondaire : lorsqu’une femme qui a déjà eu sa ménarche, perd son cycle.

Aussi, l’aménorrhée peut être normale et physiologique lors de la grossesse et l’allaitement par exemple ou encore la ménopause. 

Il y a aussi l’aménorrhée pathologique qui a différentes sources et cause possibles : une hyper prolactine, des problématiques d’ovulation, un déséquilibre hormonal, un dysfonctionnement organique des ovaires ou de l’hypophyse/hypothalamus, carences nutritionnelles ou encore un dysfonctionnement de l’axe gonadotrope soit l’aménorrhée hypothalamique. C’est l’axe, l’autoroute entre le cerveau et les ovaires qui ne fonctionne pas très bien, souvent dû à un blocage du cerveau pour des raisons diverses et parfois complexes d’ordre psychologique. Et certaines de ces causes peuvent être entremêlées également ! 

D’où la complexité mais aussi le champ des possibles pour retrouver un cycle naturel ! 

Kelly : As-tu déjà rencontré des clientes te disant que leur médecin leur avait refusé certaines analyses poussées ou examens en cas d’aménorrhée ? Car moi ça m’est arrivée. 

Alexandra : J’ai rencontré en effet des clientes pour lesquelles les médecins n’avaient pas vraiment prescrit la batterie « complète » à mon sens permettant de vraiment trouver la ou les causes racines de leur aménorrhée. Ce qui est dommage car sans connaître la cause, les actions adéquates sont plus difficiles à mettre en place. 

Si c’est le cas pour vous, n’hésitez pas à changer votre médecin, gynécologue ou autres accompagnants tant que vous n’êtes pas satisfaite de leur implication. Vous êtes responsable de votre santé. Vous avez le droit de changer. 

Kelly : Par rapport au parcours que tu viens de nous expliquer, comment as-tu traversé tout ça que ce soit autant moralement que physiquement ?

Alexandra : Pendant toutes mes années de prise de pilule j’étais complètement dans la méconnaissance donc de l’inconscience totale de mon corps et de mon cycle. Au fur et à mesure des années, j’ai commencé à perdre une nouvelle fois mes saignements même sous pilule. 

J’ai commencé à me dire qu’il y avait vraiment quelque chose qui clochait en moi. Mon insouciance a laissé place à de la crainte mais en même temps, mon cycle n’était pas encore ma priorité. Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la santé plus naturelle et préventive, j’ai décidé d’arrêter la pilule dans l’espoir que mon corps allait reprendre elle contrôle. Finalement après plus d’un an post pilule, toujours rien… et j’ai alors pris conscience que mon aménorrhée débuté il y a 10 ans était toujours présente… 

Pendant les premières phases de ma vie, cette absence de règles était plutôt vécu de manière très bénéfique de mon côté. Je me sentais « tranquille », pas de douleur, pas de protections à acheter et je pouvais faire tout le sport que je voulais quand je le voulais. Au fur et à mesure de ma vie j’ai voulu comprendre ce qu’il m’arrivait. Je me suis tournée vers des médecins, j’ai réalisé des examens  et tout semblait OK. Pas de dysfonctionnement organique et l’hypothèse de l’aménorrhée hypothalamique a été mentionnée. Donc selon les médecins, « il n’y avait rien à faire » tant que je ne voulais pas être enceinte, sans me dire toutes les conséquences que pouvait engendrer cet état d’aménorrhée sur ma santé globale. 

Je le rappelle, un cycle menstruel physiologique normal est un miroir de notre santé. C’est quand j’ai vraiment intégré ça que là je suis passée à l’action.

migraines signe de déséquilibre hormonal
acné hormonal signe de déséquilibre hormonal

Reconnaître un déséquilibre hormonal

Kelly : Est-ce que tu as souffert d’acné ?

Alexandra : Aussi loin que je me souvienne, j’ai eu de l’acné mais rien de complexant dans mes souvenirs. J’étais davantage complexée par des soucis de poids ou encore de manque de forme due à mon absence de cycle que de boutons. 

Kelly : Sous pilule, peut-on réaliser des analyses hormonales ?

Alexandra : Oui on peut techniquement mais l’interprétation sera faussée par les hormones de synthèse. Aussi, il faut savoir que les seuils des laboratoires représentent la gaullienne mais ne sont pas nos seuils individuels. Donc analyser ses hormones sous contraception hormonale n’est pas très pertinent à mon sens. Mises à part les hormones mâles, la thyroïde ou des choses. 

Kelly : Passons aux personnes qui n’ont pas d’aménorrhée et qui ont un cycle tout à fait physiologique. Il y a une personne qui me demandait si on pouvait avoir des déséquilibres hormonaux en ayant des cycles réguliers. Qu’en penses-tu ? 

Alexandra : On peut avoir des déséquilibres hormonaux parce que déjà l’équilibre hormonal d’une femme est très très sensible. Une femme peut avoir des cycles très réguliers et puis d’un coup ça peut se dérégler pour pas grand chose.

On peut commencer par mentionner les différents signes qui peuvent évoquer un équilibre hormonal tels que : la régularité d’un cycle, la longueur d’un cycle, les fameux syndromes prémenstruels intenses (SPM), un flux trop abondant ou peu abondant,  très lent, une phase lutéale courte, des migraines récurrentes… 

Tous ces signes évocateurs non cumulatifs sont le signe d’un éventuel déséquilibre hormonal. 

Kelly : Comment savoir quelle est la cause de notre déséquilibre hormonal si on ne peut pas faire de bilan hormonal ? 

Alexandra : l’excès d’oestrogènes, un manque de progestérone vont engendrer des symptômes spécifiques. Aussi, de suivre son hygiène de vie et son cycle en notant de 0 à 10 sur une échelle personnelle ses niveaux de douleurs par exemple ou la présence ou non d’acné, ou une digestion différente etc. Se créer un carnet de bord qui aidera à comprendre d’où viennent les causes Ça peut grandement aider le praticien qui vous accompagnera ensuite. 


Et voilà, je te laisse à la 30ème minute de retranscription de cet épisode. Il reste encore 30 minutes de live si tu veux aller plus loin. Si tu désires poursuivre en découvrant les réponses aux questions des participantes à ce live, je t’invite à aller le visionner en cliquant ci-dessous.

Si tu as la moindre question sur l’aménorrhée, le cycle menstruel, les déséquilibres hormonaux, n’hésite pas à me contacter ou à prendre rendez-vous avec moi pour une première séance d’accompagnement. 

Enfin, si tu désires creuser le sujet de l’acné, tu devrais apprécié l’épisode de podcast réalisé avec Kelly. Retrouve-le en cliquant ici.

À bientôt,

Les plantes du cycle féminin

La phytothérapie est un vaste et précieux domaine qui est d’un grand soutien pour le maintien de notre équilibre hormonal. Qu’elles soient sous formes de tisanes, de décoctions, d’huiles essentielles ou encore de Fleurs de Bach, les plantes soulagent, accompagnent et régulent notre physiologie.

J’aime beaucoup les utiliser pour moi et lors de mes accompagnements. Mais attention, toutes les plantes ne se valent pas !! Et crois-moi, j’en ai testées…

Et à ce jour, je n’ai retenue que peu de marques, dont Herbonata.

Herbonata-Herboristerie

Herbonata est une herboristerie moderne située au cœur de Saint-Germain-en-laye, qui propose également ses plantes en ligne. Elle sélectionne avec soin ses plantes et produits afin de préserver toute la puissance active de ces merveilles de la nature.

En toute honnêteté, moi Alexandra, moi Naturopathe, je vous recommande cette enseigne fondée par Myriam, une jeune maman, naturopathe spécialisée en phytothérapie.

Pour en savoir plus sur Herbonata, cliquez ici.

👉 Pour t’aider à choisir la meilleure qualité pour toi, tu peux utiliser ce code HYGIENE2VIE (valable sur les produits de la marque Herbonata), pour bénéficier de -10% sur ta commande (et à chaque commande !).

Transparence : Ce code est également un soutien de ta part car je recevrai également 10% de commission si tu l’utilises🙏

Pour aller plus loin

Plus jamais malade !

Livre Plus jamais malade_Alexandra Portail Naturopathe

Le livre qui réunit les 3 clés de la santé naturelle : alimentation vitalisante et végétale, immunité et digestion.

Ciao Pilule !

Programme Naturopathie BYE BYE Pilule

Le programme audio complet qui te guide étape par étape pour te réconcilier à ton cycle naturel ☾

Vous aimerez aussi

PLUS DE RÈGLES : COMMENT OBSERVER SON CYCLE ?
Podcast
La vie d'une endogirl : 22 années d'errance médicale
Podcast

Mes Services

Retrouvez toutes les prestations individuelles que j’ai créées pour que vous puissiez retrouver votre énergie vitale et booster votre vitalité

Consultations, coaching, yoga ou encore massage réflexologie… Trouvez votre bonheur !

Inscrivez-vous à la lettre qui vous fera du bien

0% de spam, 100% de vitalité !

Recevez deux fois par mois, ma Lettre Hygiene2Vie dans laquelle je vous délivre mes conseils bien-être et lifestyle totalement inédits ainsi que mes derniers articles ou podcasts et plein d’autres surprises pour vous chouchouter. 

Parce que votre bien-être doit être une priorité,
profitez dès à présent d'un petit cadeau...

Abonnez-vous pour être sûre de n’en manquer aucune miette ! 🍪

Avis

0
Noté 0 sur 5
Moyenne de 0 sur 5 (0 avis)
Excellent0%
Très bien0%
Moyen0%
Mauvais0%
Très mauvais0%

Laisser un avis

Les champs obligatoires sont indiqués avec *