Sport et cycle menstruel : comment concilier les deux ?

Sport et cycle menstruel - comment concilier les deux ?

Sport et cycle menstruel : comment le yoga peut aider contre l’aménorrhée ?

Savais-tu que sport et cycle menstruel peuvent être intimement liés ?

Chez certaines femmes, la pratique sportive tient de l’excès. Pour comprendre ce phénomène, il faut bien sûr se pencher sur les notions de durée, de fréquence et d’intensité de l’entraînement. Mais la motivation qui se cache derrière fait, elle aussi, partie intégrante du phénomène. Cet excès de sport (voire cette addiction au sport, que l’on nomme bigorexie) est l’une des causes de l’aménorrhée (absence de menstruation et de cycle chez la femme fertile). Hélas, plus de 50 % des femmes ne connaissent pas leur corps, ni son fonctionnement…

Avec cet article et cet épisode de podcast, je te propose de découvrir une manière d’intégrer le mouvement dans ta vie, pour le bien de ton équilibre hormonal. Pour cela, je reçois Estelle Monnier, créatrice de la Maison Selfcare.

Au programme : son parcours, la place du sport dans le cycle menstruel et l’absence de règles et l’impact positif du yoga hormonal sur l’aménorrhée.

Quel lien entre sport et cycle menstruel ?

Qui n’a pas déjà entendu cette fameuse phrase : « Il faut arrêter le sport lorsque l’on souffre d’aménorrhée pour pouvoir enfin retrouver ses règles. »… ?

Ceci fait référence à d’énormes croyances sur le sport et le cycle menstruel, qui ne sont pas forcément légitimes et qui méritent d’être éclaircies.

Au sujet de cette croyance, Estelle réagit ainsi : 

« Les questions qui m’interpellent, ce sont : Quelle intensité ? Quelle pratique fait-on ? Est-ce que c’est toujours le même sport ? Quelle est la durée de la pratique ?

Ça, ce sont vraiment les questions qui m’interpellent pour rebondir sur cette affirmation. Ensuite, ce serait : Quel est notre rapport à notre corps ? Quel est notre rapport à nos règles ?

Parce que l’aménorrhée, effectivement, elle doit être une alerte : ce n’est pas normal de ne pas avoir ses règles. Même si, chez certaines femmes, il y a une certaine volonté de ne plus avoir ses règles, ne pas avoir peut être le signe d’une mauvaise santé féminine. »

En parallèle de la façon de pratiquer du sport, il est capital de s’interroger sur les raisons qui se cachent derrière cette pratique intensive. S’agit-il d’une volonté de perdre du poids ? Pratiquons-nous pour la performance ? Ou dans un objectif de santé ? 

Aménorrhée Académie

Comment et pourquoi adapter son sport à son cycle menstruel ?

Répondre avec authenticité à ces questionnements nous permet d’en savoir un peu plus sur notre rapport à notre corps, et donc, notre rapport à nos règles. L’aménorrhée n’est pas la cause mais la conséquence d’un trouble plus profond, qui peut être :

  • physiologique (carences, excès de cortisol, acidose, déséquilibre hormonal…) ;
  • ou psychique (rapport conflictuel avec son corps, le sport, l’alimentation, etc.).

Certes, une pratique excessive de sport peut jouer sur l’aménorrhée. Cependant, il est important d’avoir conscience que certaines aménorrhées ont entre autres des causes émotionnelles. Ainsi, arrêter complètement le sport peut aggraver les choses, s’il a un rôle de béquille.

Si tu écoutes entièrement cet épisode sur le sport et le cycle menstruel (en cliquant ci-dessous👇), tu pourras également découvrir l’impact d’une pratique sportive intensive sur la production de cortisol. Par extension, la production de “l’hormone du stress peut avoir des répercussions sur l’insuline. Celle-ci a elle-même un impact sur certaines hormones qui rentrent en compte dans le cycle menstruel…

Estelle et moi nous rejoignons pour dire qu’en cas d’absence de cycle menstruel, il est préférable d’adapter sa pratique sportive plutôt que de la stopper. Pour cela, il faut apprendre à se connaître et à connaître son corps et son cycle. Ensuite, il s’agit d’écouter ses besoins et donc, par exemple :

  • de pratiquer de façon moins intensive ;
  • de varier les pratiques ;
  • d’espacer les séances…

Cette adaptation peut aussi, bien sûr, se faire en fonction du cycle féminin.

« Même pour les plus grandes sportives, certains entraîneurs font leur entraînement en fonction du cycle menstruel pour limiter les blessures, mais aussi pour améliorer les performances sportives. »

SOMMEIL, ALIMENTATION ET MOTIVATION - LES PILIERS D'UNE RENTRÉE SANS TRACAS

Quels sont les bénéfices du yoga hormonal pour l’aménorrhée ?

Au cours de notre échange, Estelle nous parle des différentes raisons pour lesquelles ses clients désirent pratiquer le yoga de la fertilité. Pour certaines, il s’agit de retrouver un cycle menstruel. Pour d’autres, il s’agit d’un contexte d’envie de grossesse et/ou de difficultés à tomber enceinte.

Saviez-vous qu’une étude a montré que, pour les FIV, « le taux de grossesse est vraiment exponentiel quand le yoga de la fertilité est pratiqué. » ?

« Le yoga de la fertilité, c’est un yoga qui est vraiment féminin, qui est basé sur le cycle menstruel. Vous allez me dire : « Oui, mais moi je n’ai pas mon cycle menstruel, donc comment je fais pour pouvoir pratiquer ? ». Dans le yoga de la fertilité, on a une phase qui est très dynamique avant l’ovulation. On vient travailler le psoas, l’ouverture des hanches… Et on a une phase beaucoup plus douce, statique, méditative en phase post-ovulatoire. Et donc, si vous ne connaissez pas votre cycle, on viendra quand même booster les œstrogènes. Du coup, c’est cette relation-là qu’on va venir travailler de façon… quand je dis « dynamique », ça reste de faible intensité. Ça ne va pas être un yoga type ashtanga, type vinyasa. On n’est pas du tout sur ce type de yoga. Pourquoi ? Parce qu’on vient travailler sur des respirations basses, diaphragmatiques. On vient travailler sur le bassin et le petit bassin exclusivement. Le fait de travailler sur cette partie-là vient réguler le niveau hormonal. »

De plus en plus de femmes ont compris et ressenti l’impact du yoga sur leurs hormones et donc, sur leur cycle menstruel. Le yoga a cette vertu de faire redescendre les niveaux de cortisol dont nous parlions plus haut. Cela aide à libérer l’axe hypothalamo-hypohyso-gonadique, autrement dit l’autoroute cerveau-ovaires. 😉

Le yoga permet d’augmenter le bien-être et donc d’améliorer notre résilience vis-à-vis de nous-même et de nos capacités à l’instant T. D’autres effets sont ressentis comme l’acceptation de son corps, de l’image que l’on a de lui et un certain lâcher-prise. Tout cela peut jouer un rôle dans le retour du cycle menstruel.

Avec l’écoute complète de l’épisode, tu pourras également découvrir les conseils concrets d’Estelle pour pratiquer ce sport pour ton cycle menstruel. Elle nous livre également quelques astuces pour trouver un professeur de yoga de la fertilité près de chez vous. En effet, la Maison Selfcare se base à Lyon et tout le monde n’est pas à l’aise avec les cours en ligne. 😉

Comment apprendre à bien se connaître et garder un certain équilibre ?

Nous l’avons vu : pour bien comprendre le lien entre le sport et son cycle menstruel, il est important de se connaître, de connaître son corps, ses besoins et comment y répondre.

Mais comment faire pour se connaître ? Qu’est-ce que cela signifie ?

Pour se connaître, à mon sens, il s’agit en premier lieu de tester, d’expérimenter. Cela est particulièrement vrai pour la pratique du sport. Pour mieux appréhender le signal de détresse qui se cache derrière une absence de règles, nous pouvons simplement :

  • prendre 5 minutes pour faire de l’ancrage ou de la pleine conscience et sentir en profondeur notre énergie du moment, afin d’adapter notre séance du jour ;
  • observer comment notre corps réagit après telle type de pratique ou après avoir mangé tel aliment.

« Apprendre à se connaître, [ça peut se faire] dans l’expérimentation, ça, c’est sûr, parce que du coup, on en retire forcément une expérience, qu’elle soit positive ou négative. Mais, à la base aussi, de toute expérimentation, selon moi, se connaître, c’est aussi définir ses valeurs. »

Connaître ses valeurs, c’est savoir ce qui fait qu’on se lève heureux et motivé le matin ou non. Si on sait pourquoi on fait ci ou ça dans notre journée, on peut diminuer et/ou aborder différemment les « il faut ». Cela vaut d’ailleurs dans la vie personnelle autant que dans la vie professionnelle !

Si tu souhaites aller plus loin et commencer dès maintenant à faire le point sur tes besoins, tu trouveras dans cet épisode de podcast :

  • un rapide exercice pratique ;
  • une présentation de la matrice Eisenhower.

Qui est Estelle Monnier, créatrice de la Maison Selfcare à Lyon ?

Maintenant que nous avons fait le point sur le lien entre sport et cycle menstruel, je te propose de découvrir un peu plus en détail Estelle Monnier, fondatrice de la Maison Selfcare.

Les 3 mots qu’elle a choisis pour se définir sont : bienveillance, détermination et rigueur.

« Trouver l’équilibre, c’est savoir poser ses limites, se connaître. C’est vraiment, en fait, travailler avec justesse… un peu comme la fluctuation hormonale, finalement, où on travaille de façon cyclique. Ça me permet vraiment de me dire, à certains moments : « OK, je m’organise de telle façon, je fais ces tâches sur telle durée, pour avoir tel résultat. ». Du coup, ce cadre-là me permet d’avoir une certaine rigueur envers moi-même et aussi, d’être satisfaite », me confit-elle.

Rien qu’avec cela, on commence à comprendre d’où vient le projet de la Maison Selfcare. 😉 Durant notre échange, Estelle nous raconte les différentes étapes qui l’ont mené jusqu’à la situation actuelle de son activité. Je te laisse découvrir tout ça dans notre échange audio👇

ESTELLE_MONNIER_MAISON_SELFCARE

Tu peux en savoir plus sur l’histoire de Maison Selfcare en écoutant l’épisode entier. Aujourd’hui, la marque d’Estelle Monnier propose entre autres :

  • Différentes routines sport et yoga séquencées selon le cycle menstruel et dédiées aux hormones féminines pour accompagner chaque femme dans leur bien-être féminin, de la puberté à la ménopause, et répondant aux problématiques féminines (déséquilibre hormonal, symptômes douloureux des règles et du syndrome prémenstruel, inflammation et stress chronique, stress oxydatif, troubles du cycle, etc…)
  • Fit et souplesse, yoga fertilité, yoga et règles douloureuses (endométriose, SPM, SOPK, etc..), yoga prénatal.
  • Un corner et eshop avec une gamme soin et textile pour trouver tout le réconfort dont nous avons besoin durant le cycle (culottes, jogging, tisanes, gummies anti stress, etc…) et des évènements / ateliers.

Tu peux la retrouver :

Je t’invite aussi à découvrir mon intervention sur son podcast, sur l’aménorrhée hypothalamique fonctionnelle en cliquant ci-dessous👇

Ressources supplémentaires conseillées

J’espère que cet épisode et cet article t’auront apporté un nouvel éclairage sur le lien entre sport et cycle menstruel. Peut-être as-tu envie de tester le yoga hormonal contre ton aménorrhée, si tu en souffres ?

Sinon, cela t’a-t-il donné envie de changer quelque chose dans ta pratique sportive ? N’hésite pas à me partager ton avis dans les commentaires de cet article.

Si tu souhaites aller plus loin sur les sujets du cycle menstruel, je t’invite à découvrir mes prestations et accompagnements  et notamment :

Ou encore à découvrir certaines de mes vidéos explicatives du cycle féminin et de mon aménorrhée👇

Pour aller plus loin

Démocratiser l’accès à la santé naturelle. Une gamme accessible de guides pour que tu puisses mettre le pied à l’étrier, de manière simple et concrète !

La boîte à outils qu’il te faut pour passer à l’action.

Un accompagnement en toute autonomie pour arrêter sereinement ta contraception hormonale. 

Préparer en douceur ton corps à l’arrêt de la pilule et retrouver un cycle naturel.

Un programme de formation pour t’accompagner à découvrir ou à affiner tes connaissances sur le cycle féminin.

Plus particulièrement, à comprendre ce qu’est l’aménorrhée et comment y remédier !

Vous aimerez aussi

Cycle Menstruel Perturbé : Causes, Symptômes et Solutions
Article
Pourquoi j’ai pas mes règles ? Explications et solutions
Article

Inscris-toi à la lettre qui te fera du bien

0% de spam, 100% de vitalité !

Recevez une fois par mois, ma Lettre naturelle & engagée d’Hygiene2Vie.

Cette newsletter est devenue une véritable Lettre. Un moment au cours duquel le temps s’arrête. J’utilise les mots et non plus ma voix pour partager, conseiller et cheminer… C’est un réel plaisir en tant que lectrice et en tant que rédactrice♥︎ 

Parce que ton bien-être doit être une priorité,
profite dès à présent d'un petit cadeau...

Abonne-toi pour être sûre de n’en manquer aucune miette ! 🍪

Avis

0,0
Rated 0,0 out of 5
Moyenne de 0,0 sur 5 (0 avis)
Excellent0%
Très bien0%
Moyen0%
Mauvais0%
Très mauvais0%

Laisser un avis

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIERS EXEMPLAIRES de mon livre Plus Jamais Malade disponibles : en cliquant ici
vitamine C

Accédez à la communauté
d’Hygiene2Vie !

Naturelle & Engagée

0% de spam, 100% de vitalité !

Une fois par mois uniquement, reçois cette Lettre pleine d’optimisme, de conseils et d’inspiration. Un moment slow et instructif entre toi et moi.

Parce que ton bien-être et ta sérénité doivent être une priorité,
profite dès à présent d'un petit cadeau...

Retrouve toutes les archives des précédentes Lettres pour de belles lectures en perspective, en attendant la prochaine !

Les ressources gratuites !

Le fichier des n'est pas encore disponible au téléchargement.

* Champ obligatoire

Ne partez pas si vite !

Vous avez décidé de reprendre votre hygiène de vie en main. Bravo !

J’ai encore un petit mot à vous adresser.

Vous allez recevoir un E-mail de confirmation qui récapitule toutes les modalités de notre précieux rendez-vous (comme le lien de connexion à la plateforme si le rendez-vous se réalise à distance).

Attention : Cet E-mail se trouve peut-être dans vos spams ou dans l’onglet “promotions” de votre boîte E-mail.

Je vous remercie pour votre confiance et je vous dis à très vite !

Alexandra P.

Ils ont donné leur avis !

Et je les remercie….